Fondation Verdier

Fondation Verdier

  • Tél. 02 47 31 02 02
  • Tél (Sénégal) : 00221 33 951 01 15
famille sénégalaise

Les familles Sénégalaises

Les familles sénégalaises qui collaborent au dispositif ne sont pas des familles d’accueil professionnelles telles que nous les connaissons en France.

Adhérant au principe du projet consistant à accueillir et à accompagner un enfant étranger au sein de leur maison, les familles agissent et fonctionnent généralement avec le jeune qu’elles accueillent comme si ce dernier était membre du cercle familial.

Chaque jeune participe donc à la vie de sa famille d’accueil (tâches quotidiennes, activités champêtres, fêtes et cérémonies, …) comme n’importe quel autre enfant de la famille et doit s’adapter et respecter le mode de vie de cette dernière (alimentation, espace de vie, horaires, …).

Le choix de ces familles se fait par le responsable de service éducatif du dispositif : ce choix est déterminé par la possibilité de communiquer en français dans la famille pour le jeune, une structure familiale dite classique (les parents, les enfants et la famille élargie), des activités familiales auxquelles le jeune peut s’intégrer, et la présence d’enfants de la même génération.

Outre la famille sénégalaise que le jeune rencontre au début de son séjour et qui se situe dans une zone rurale (petit village), chaque jeune peut être amené selon son évolution et son projet à séjourner dans d’autres familles, en ville par exemple ou au contraire dans des zones plus isolées.

Les maisons de Thiès : la préparation à l’autonomie

Au sein de la ville de Thiès, deux maisons jumelées occupent les fonctions de préparation à l’autonomie et de mise en semi-autonomie. Ces deux supports sont destinés aux jeunes dans la seconde partie de leur séjour, voire dans la dernière phase de leur placement.

Chaque jeune est en situation de stage et/ou scolaire et s’investit par conséquent au quotidien dans une activité d’apprentissage et de travail. De plus, chacun s’avère en situation d’apprendre à gérer et à organiser la vie quotidienne : faire les courses, gérer un petit budget, préparer le repas, faire le ménage, ranger sa chambre, nettoyer le jardin… sont autant de tâches que chaque jeune devra effectuer avec les autres habitants de la maison et avec l’accompagnement de l’équipe.

Lorsqu’un jeune a montré qu’il était en mesure de gérer ses activités et sa vie au sein de la maison, il lui est proposé, en fonction de son âge et de son projet, d’expérimenter une situation de mise en semi-autonomie, voire de mise en autonomie. Dans ce cas, le jeune doit se montrer effectivement responsable, capable de répondre à toutes ses obligations et de se rendre à ses activités diverses sans que l’équipe ait besoin d’être présente à ses côtés en permanence.

lieu d'accueil sénégale